AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

It's not possible... | with Johan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: It's not possible... | with Johan. Mar 11 Aoû - 11:57

    14h00 - Birmingham, Appartement de Satine

    Tranquillement assise dans un large divan, ma tête s'abattit violemment sur le repose-tête. Il était quatorze-heures, il faisait beau mais je ne savais quoi faire du restant de ma journée. Mes yeux parcouraient la pièce, où je stagnais depuis un moment déjà, à la recherche d'une quelconque activité à tenir. Les jours de congés... certains avaient beau les avouer meilleurs jours de l'année, j'avais un avis bien différent. Avançant dans la solitude, il me plaisait d'aller à l'hôpital chaque matins pour aller aider les malades. Une routine quotidienne que je franchissais chaque fois, sourire au lèvres. En revanche, les jours comme celui-ci, où je restais enfermé dans un trois pièces, m'ennuyaient atrocement.
    Alors que je venais de saisir un magazine de médecine qui reposait sur la table basse qui me faisait face, je fut interrompu par la sonnerie intempestive de mon interphone. Qui pouvais bien venir me voir ? Je ne le savais pas et d'ailleurs, je m'en fichais quelque peu. Avec un peu de chance, cette sonnerie inattendue occuperait surement mon après-midi. Sans plus attendre, je lâcha le magazine et le laissa tomber sur le divan. Une seconde plus tard, je me trouvais debout, face à mon interphone et appuyais déjà sur le bouton qui me dévoilerait enfin la raison de cette visite.

    Satine - « Oui ?
    Femme - Satine, tu te fou de moi où quoi. Il est quatorze heures légérement passé et on t'attend au parc depuis tout à l'heure.
    Homme - Oui, rappelle toi Satine, qu'on doit faire les photos pour le prochain numéro du magazine de l'hôpital... De plus, le photographe est déjà sur place !
    Satine - C'est aujourd'hui les photos ? J'étais persuadée que c'était Samedi moi. Vous auriez pas pu m'appeler plus tôt non. Bon je prend ma blouse et je descend, attendez-moi, j'arrive. »

    Comme je l'avais prédis, cette intervention allait changer le cours de ma journée. Comment avais-je put oublier ? Les deux protagonistes qui m'attendaient au bas de l'immeuble n'étaient autre que deux de mes collègues. Aujourd'hui, nous avions prit rendez-vous auprès d'un photographe afin d'avoir quelques photos pour agrémenter un article qui allait paraitre prochainement dans le magazine médical de l'hôpital où nous travaillions. Instinctivement, je ne m'attardais pas. Me contentant de saisir ma blouse et de sortir directement de mon habitacle, je réfléchissais déjà à l'excuse que j'allais fournir au photographe.

    14h15 - Birmingham, Sutton Park

    Un teint quelque peu rouge aux joues, une respiration essoufflée... Nous étions enfin arrivés au parc. Nous n'avions eu d'autre choix que ce lieu et, je dois avouer que cette perspective m'ennuyait quelque peu. Sur les photos, nous étions censés représenter un personnel hospitalier, alors comment paraître sérieux en blouse d'infirmier en plein milieu d'un parc ? Cependant, le représentant de l'hôpital n'avait pas souhaité que l'on occupe l'établissement, nous ferions donc avec les moyens du bord.
    M'approchant du photographe qui se présentait de dos, je baissa la tête, quelque peu honteuse du retard que j'avais pris.

    Satine - « Je m'excuse du retard... A vrai dire, au fond de moi, j'étais persuadé que le rendez-vous avait été prit pour Samedi.. »

    Je redressa alors ma tête, posant mes yeux sur le photographe qui venait à l'instant même de se retourner. Ma silhouette se figea, mes jambes commençaient à trembler et mon cœur s'emballa. Étais-je en train de rêver ? Sous le regard curieux de mes deux collègues, je manquais presque de tomber au sol, prise de surprise. Étais-ce vraiment lui ? Cet homme qui peuplait mon cœur depuis ci longtemps !

    Satine - « Jo... Johan... Dis moi que je ne rêve pas ! C'est bien toi »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's not possible... | with Johan. Mar 11 Aoû - 21:36

♥️ IT'S NOT POSSIBLE ♥️
... Satine & Johan ...



    _____ APPARTEMENT DE JOHAN;
    Le ciel était incroyablement gris, Johan se leva tant bien que mal tandis que sa tristesse reprenait le dessus. Il avait tout simplement horreur des journées maussades. C'était une mauvaise invention de Dieu ce genre de temps. D'ailleurs, Johan avait lu une étude qui prouvait qu'un ciel nuageux pouvait être la cause de tout vos soucis et de votre mauvaise humeur qui ennuyait tout le monde. Johan faisait visiblement partis de ces personnes particulièrement réceptive. Il se décida quand même à oter la couette de son lit et à se diriger vers la salle de bain. Un bruit d'eau qui coule se faisait entendre, sans aucuns doutes, sa coquette de cousine était - encore et toujours - sous la douche. Johan l'enviait, une douche bien chaude pour retrouver la chaleur d'un bon lit douillet !

    JOHAN - Audrina, je te conseille vivement de sortir dans les secondes qui suivent mes phrases ou alors je coupe le courant et je contraint de te doucher dans l'univers sombre qu'est la pénombre profonde d'une salle de bain sans fenêtre !
    AUDRINA - AH ouais ? Et ta soeur, elle aime la pénombre profonde ?


    Johan esquissa un sourire, décidement, Audrina avait du répondant. Il était content, il avait sa raison d'ennuyer sa cousine. Il se dirigea alors vers le disjoncteur et plongea l'appartement dans la panne d'élèctricité. Audrina cria tandis que Johan entama un fou rire moqueur. Audrina sortit, une serviette mal mise autour d'elle, les cheveux en pétard : « Tu as gagné débile ! Mais rassures toi, je te ferais pareil un jour ! T'as de la chance que je ne sache pas utiliser le disjoncteur ! " Johan se marrait toujours.

    AUDRINA - Dit, c'est quoi ton post-it sur le frigo, t'as une séance photo à 14h au parc. T'attends le quoi ? Un rayon de soleil ? T'es en retard !
    JOHAN - GOD ! Ouais j'avais oublié, merci de me l'avoir rappelé cousine adorée !


    Il fit une grimace à Audrina qu'elle appréciait tant puis sortit en direction d'un petit restaurant ou il pourrait manger. Il n'oulbia bien évidemment pas son matériel !

    _____ SUTTON PARC;
    Johan arriva et se rendit compte que l'endroit n'était pas spécialement remplis. Il était arrivé a 13h30, histoire d'avoir le temps d'installer tout son petit bordel. Il devait faire des photos pour un article de journal. Son contact lui avait expliqué que l'endroit choisis n'était pas vraiment le plus approprié mais qu'il n'avait pas le choix. Johan avait sourit à cette remarque, selon lui, il n'y avait pas de bon ou de mauvais endroit, il fallait juste réussir à donner un sens à la photographie ! Il était 13h50 quand un homme et une femme arrivèrent. Ils lui expliquèrent qu'il manquait une retardatère, Johan avait l'habitude de ce genre de chose ! Lui même peu ponctuel, il s'étonna lui même de savoir qu'il était la en avance !

    HOMME - Nous sommes désolés, nous attendons une collègue, elle va bientôt arriver... Ou pas. On va plutôt aller la chercher. Ne bougez pas surtout !
    JOHAN - Pas de problêmes ! Cela arrive à tout le monde !


    Johan attendit bien une bonne demi-heure avant que la jeune fille deigne pointer le bout de son nez. Il était de dos, réglant son appareil photo qu'il avait autour du coup. Soudain, il le porta au niveau de ses yeux pour faire quelque test. La jeune femme qui venait d'arriver, quand à elle, lui parlait et s'excusait. Johan se retourna, en gardant toujours l'appareil photo à ses yeux, il cherchait à effrayer légérement la jeune fille. Soudain, son coeur se mit à battre la chamade. Il avait dans l'objectif un visage qu'il connaissait. Complétement abasourdit, le blondinet descendit lentement l'appareil photo vers son torse. Son regard était fixé dans les yeux de la jolie blonde, une jolie blonde qu'il conaissait, Satine...

    JOHAN - Satine... dit-il en soupirant.
    SATINE - Jo... Johan... Dis moi que je ne rêve pas ! C'est bien toi !
    JOHAN - Rassures toi, ce n'est pas mon fantôme...


    Johan avait les lèvres collées, aucun mot ne pouvait sortir de sa bouche, mais une vieille blague, elle, avait réussis finalement à sortir. Un peu maladroit comme première parole après une si longue période ou ils ne se contactaient plus, mais Johan était tellement troublé que tout prenait une dimension énorme et que rien que le fait de respirer lui paraissait insupportable. Il n'y croyait pas non plus. Quelle était la probabilité pour qu'ils se retrouvent de cette manière ? Quasi nulle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: It's not possible... | with Johan. Mar 11 Aoû - 22:27

    Birmingham, Sutton Park

    La probabilité. Je n'y avais jamais cru et je n'y croyais toujours pas. Il était, pour moi, totalement impossible que nos deux personnes se retrouvent ici et aujourd'hui. Cela faisait six ans, six longues et douloureuses années que nous ne nous voyions plus. Soixante-douze mois que j'avais quitté l'Australie pour cette petite ville anglaise où nous nous retrouvions aujourd'hui face à face. Sur tout le globe terrestre, il y avait de nombreux pays, de nombreuses ville et comme par magie, Johan était devenu photographe, ici, à Birmingham.

    SATINE - Jo... Johan... Dis moi que je ne rêve pas ! C'est bien toi !
    JOHAN - Rassures toi, ce n'est pas mon fantôme...

    Mon visage restait totalement inexpressif face à la phrase qu'il venait de me prononcer. Je ne savais comment interpréter la situation. Je ne savais ce qu'il était devenu. Alors que mes yeux commençaient à briller sous l'effet des larmes qui montaient peu à peu sous l'émotion des retrouvailles, je ne pouvais m'empêcher de repenser à notre histoire, à mon départ. Johan et moi, une histoire de très longue date. Tout comme moi, il avait vu le jour à Vienne, un point commun qui avait programmé notre rencontre alors que nous étions respectivement âgés de 1 an. Une rencontre qui nous avait lié à jamais. Seize ans plus tard, nous nous disions toujours inséparables mais, nos sentiments avaient évolué. C'est alors que notre amitié s'était transformée en amour, un amour que je pensais incassable. Et pourtant. Comme tout contes de fées, un drame est survenu. La capitale autrichienne m'offrait des souvenirs horribles que j'arrivais à surmonter, jusqu'au jour où la goutte d'eau fit déborder le vase. Cette minime goutte d'eau était en réalité pour moi, un immense obstacle: la mort de ma mère. Les mois suivants son décès, je ne pouvais faire un pas dans cette magnifique ville qu'était Vienne sans revoir son visage, sans ressentir son odeur... sans souffrir. C'était pour cette raison que du jour au lendemain, j'avais fait mes bagages et pris le premier avion en direction d'une vie que je voulais meilleur.
    Citation :
    Johan - Sat', je t'en pris dit moi enfin la vérité, où es-tu et surtout, pourquoi es-tu partie ?
    Satine - Je ne pouvais pas rester à Vienne...
    Johan - Mais pourquoi enfin, c'est ridicule !
    Satine - Non, je t'interdit de dire cela Johan... Mon départ n'est en rien de ta faute. Depuis la mort de ma mère, des souvenirs désagréables me hantent à chaque coins de rues à Vienne. J'avais besoin de partir, de changer d'air.
    Johan - Et, tu es partie où comme ça ? J'ai besoin de te voir, de t'avoir près de moi Sat' !
    Satine - Loin... Je suis toujours en Europe mais je suis Loin maintenant. Écoutes, je dois y aller. Encore une fois, saches que mon départ n'a rien à voir avec toi. Je t'aime Johan, et je t'aimerais toujours, je te le promets.

    Cette conversation téléphonique, nous l'avions tenu peu de temps après mon départ précipité. Je me souvenais parfaitement de nos moindres paroles et des larmes que je j'avais versé en prononçant chacun de ses mots. Je n'avais jamais révélé à Johan la destination de mon départ, un choix que je ne lui avait d'ailleurs jamais expliqué. A cette époque, je me sentais quelque peu coupable de la mort de mes proches alors que je n'y étais pour rien. Je pensais que le trop plein d'amour que je leur avait porté avait fini par les tuer, me les arrachant ainsi brutalement. C'est pour cette raison que j'avais laissé Johan seul, pour le protéger de mon amour. Un geste qui paraissait et, qui me parait encore, ridicule. A l'époque, il était la dernière personne qui peuplait mon cœur, le seul et l'unique que j'aimais d'un amour passionnel. Le seul que je ne voulais pas perdre.

    Aujourd'hui ? Je l'aimais encore, cela ne faisait aucun doute. Et pourtant, je ne me jetais pas dans ses bras. Non pas que je n'en avait pas envie mais tout simplement par respect. Je ne savais pas ce qu'il était devenu. Peut-être était-il en couple et parfaitement heureux avec une autre. Peut-être m'avait-il oublié après m'en avoir voulu plus que jamais. Je ne savais plus rien de cette personne que je connaissais pourtant par cœur.
    Secouant légérement la tête pour faire disparaître les questions qui hantaient mon esprit, je m'aperçus du mal être qui stagnait entre nous. La situation était difficile et visiblement, ni lui, ni moi, ne savions quoi dire. Essayant alors une quelconque approche qui serait peut-être rejeté par des paroles meurtrières de sa part, je m'approcha de lui et attrapa une de ses mains. Mon regard quitta le sien et ma tête se baissa automatiquement. Laissant échapper une larme qui serpenta sans plus attendre le long de ma joue, j'avais honte, honte de ce que je lui avait fait subir. C'est alors que dans une légère voix presque inaudible, je rétorqua:

    Satine - Je m'en veux... Si tu savais comme je m'en veux Johan. J'ai agis comme une minable en m'en allant comme ça. J'ai fais une bêtise que je n'ai jamais cessé de regretter... Partir loin du seul homme que j'aimais car j'avais peur de le perdre...C'était minable... minable de ma part !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's not possible... | with Johan.

Revenir en haut Aller en bas

It's not possible... | with Johan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KISS MY SASS :: let's just talk shit. :: see you in hell. :: RPs terminés -