AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

dance all night, or not ? [styx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 0:08

James avait décidé ce soir là d'aller faire un tour en boîte. Depuis peu, il avait reçu l'héritage que son père lui avait laissé en décédant, et ses journées étaient bien plus décontractés et plus amusantes. Il avait maintenant tout son temps pour profiter de la vie sans se soucier du lendemain. Carpe Diem. Oui, il pouvait vraiment l'exploiter cette maxime, désormais. Désormais qu'il avait rejoint la catégorie des fils à papas qui étaient nés avec une cuillère en argent dans la bouche. Seulement, peu de personnes étaient au courant, et James voulait que cela reste ainsi. Devenir milliardaire du jour au lendemain n'est pas qu'une bonne chose, surtout que James devait compter ses amis sur les doigts d'une seule main. Il avait donc choisi pour le moment de n'en parler à personne d'autre qu'à Carrie, mais bien sûr certains en entendraient sûrement parler en lisant le journal. C'était une grande nouvelle après tout, le décès d'un des avocats les plus célèbres du pays. Et le journal avait de grandes chances de mentionner de manière anodine qui avait été désigné comme unique héritier. Quoi de plus malin ? Jim savait que tôt ou tard, certaines personnes resurgiraient dans un but plutôt... intéressé. Néanmoins, il avait décidé de ne pas s'inquiéter de cela pour le moment, et d'aller faire la fête.
La journée avait commencé doucement pour lui, se réveillant dans l'appartement de Carrie, sa meilleure amie. Il avait profité de son réveil matinal pour aller acheter de quoi préparer un vrai petit déjeuner à Carrie. Il savait qu'elle ne mangeait pas beaucoup en temps général, et il avait l'intention de remédier à cela. Il avait ensuite passé l'après-midi à acheter à fumer, pour retourner chez Carrie mettre ça dans un coin, pour leurs consommations respectives. Depuis qu'il avait touché le pactole, il avait des activités bien plus diversifiées. Le début de soirée, il l'avait passé à réparer ce qui n'allait pas chez Carrie. Étant un garçon manuel et détestant dépendre de quelqu'un, il avait fusionné ces deux choses dans le but de se rendre utile, et cela avait plu à Carrie. Avoir un homme à tout faire chez soi, c'est plutôt pratique. Encore plus quand il est milliardaire. Et encore beaucoup plus quand c'est son meilleur ami. Mais James commençait à s'ennuyer un peu, à force de ne rien faire, et avait décidé de sortir seul. L'endroit qu'il ciblait était un endroit plutôt normal, la boîte de nuit. Quoi de plus banal pour passer une bonne soirée que d'aller se mettre une mine en boîte. Ici, les ecstas circulaient presque librement, on trouvait un dealeur à chaque m². James n'en avait pris qu'une pour le moment, et il avait encore le contrôle parfait de son corps. Il avait donc décidé d'aller au bar prendre un demi. C'est alors qu'une voix familière le sortit de ses pensées. Une voix plutôt... Très familière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 1:16


    La première fois, Styx avait besoin de fric. Beaucoup de fric. De l'argent qu'elle n'avait pas, et qu'elle devait maintenant obtenir par ses propres moyens. Papa et maman n'étaient plus là, elle avait choisi de se démerder, de partir dans un autre pays, et il était hors de question de faire marche arrière. Mais quand on plaque ses études à dix-sept, notre avenir est voué à l'échec. Alors il lui est venu une idée, qu'elle a d'abord trouvée ridicule. Et exactement un an plus tard, elle était là, à coucher avec des dizaines, des centaines d'inconnus, tous aussi vieux et dégoûtants les uns que les autres. Mais ce "métier" payait bien, alors elle fermait les yeux lorsqu'elle se regardait dans le miroir et simulait pour satisfaire leur putain d'égo. Ce mode de vie vous entraîne dans de drôles de trucs, la drogue, l'alcool, toutes ces substances illicites qu'on ne consommait que pendant des fêtes. Et ça devient une dépendance, sans vraiment qu'on s'en rende compte. On en a besoin pour continuer à avancer sans manquer de s'écraser au sol. Car, lorsqu'on choisit ce mode de vie, personne n'est là pour vous aider à vous relever.

    Sia avait toujours détesté tous ces gens qu'elle rencontrait parfois, complètement accros à la drogue, qui se rendaient malade pour un milligramme de coke et d'héro. Mais si elle ne faisait jamais de crise de manque, c'était uniquement parce qu'elle était presque défoncée toute la journée. « Ma santé mentale en dépend », qu’elle disait. La vérité était qu'elle n'avait pas trouvé de meilleur moyen pour se détruire, et qu'elle ne semblait pas s'en rendre compte. Jusqu'à ce qu'elle le rencontra, lui et sa volonté de s'en sortir. Pendant un court moment, il avait réussi à la faire espérer d'une vie meilleure, elle avait même cru pouvoir s'en sortir. Mais de toute évidence, elle n'était pas comme lui. Alors elle avait replongé, plus loin encore, augmentant ses dépendances, s'enfonçant un peu plus.

    Comme tous les soirs, elle avait décidé de s'éclater, de penser à autre chose. Enfilant une fine robe de coton blanc et une paire d'escarpins, maquillant ses yeux d'une épaisse couche de fard à paupières noir, elle ne s'observa pas dans la glace avant de sortir ; ce soir, elle finirait certainement dans le lit d'un obsédé en manque, alors elle s'en foutait royalement d'être belle ou pas. Même si, de toutes évidences, elle était bien plus que ça.

    Il était presque deux heures du matin, et elle s'était déjà fait un rail, avait prit deux petites pilules colorées et vidé deux verres et demi de vodka lorsqu'elle l'aperçut. Il s'approchait du bar, et ne semblait pas l'avoir remarquée. Elle cligna des yeux plusieurs fois, comme pour s'assurer que ce n'était pas une hallucination, et se leva en titubant, abandonnant l'ivrogne qui était en train de lui lécher le cou comme on lèche une glace. Elle buta deux ou trois fois contre le bar en chemin - il ne lui avait jamais paru aussi grand et long - et arriva tout juste derrière lui. Elle se mit légèrement sur la pointe des pieds et saisit doucement son avant-bras, collant son menton contre son épaule.

      « On ne dit plus bonjour ? »



    J'espère que ça va te plaire. :x


Dernière édition par Styx Y. Stevenson le Mar 18 Aoû - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 1:33

James, pendant la période difficile de son existence où il avait été accro à l'héroïne, avait fait beaucoup de rencontres, certaines bonnes, et certaines mauvaises. Si on lui demandait de donner un avis manichéen sur Styx, il ne le pourrait pas. Il ne pouvait pas dire ce qu'il pensait d'elle, car il ne la connaissait pas réellement. Il avait eu l'illusion à plusieurs moments de l'aimer, avant de réaliser que ce sentiment était futile, pas pour un junkie. Puis, il était sorti de ce monde de débauche et de destruction. Il avait quitté l'autoroute pour l'enfer. Il s'était remis sur un chemin plus ou moins droit, mais disons plus "moral". Encore faudrait-il être capable de définir la morale. Il n'avait pas eu beaucoup de nouvelles de Sia, en dehors des gens qui lui avaient dit qu'elle était devenue une trainée. Il ne les avait pas écoutés au début, puis avait fini par se faire une raison. Après tout, pour un ancien accro à l'héroïne, c'était totalement compréhensible. James avait déjà du s'abaisser à assouvir les bas instincts de certaines personnes - hommes ou femmes - pour pouvoir se payer sa dose. Chose dont il n'était bien sûr pas fier, mais il vivait avec cela, ancré en lui à jamais. Alors, il pouvait aisément comprendre ce que d'autre ne pouvait même pas imaginer. Ce choix de vie, personne ne le désirait, et personne ne le comprenait. En général, on méprisait ces gens. Mais James avait été l'un d'eux. Comment mépriser ce que l'on était, quand une partie de nous appartient toujours à un passé enfoui ? Et cette voix là revenait tout droit d'un passé très lointain. James crut d'abord avoir eu une hallucination, avant de se retourner pour apercevoir la personne qu'il s'attendait bien à voir. Il se frotta les yeux, comme pour vérifier qu'il n'était pas en train de rêver. Mais Styx ne s'estompait pas, elle était donc bien réelle. « On ne dit plus bonjour ? » Il mit un peu de temps avant de répondre, restant bouche bée. Quand il fut enfin reconnecté à la réalité, il lui répondit :

« Bah on va dire que je t'avais un peu... pas vu. T'as pas vraiment changé pourtant... »

Ajouta-t-il en terminant son verre. C'était le premier fantôme de son passé qui surgissait. Il était jeune quand il l'avait rencontré, et il ne s'était vraiment pas attendu à la revoir un jour. Si on lui avait parlé de Styx avant qu'il la revoit en ce moment même, il aurait pensé qu'elle devait être morte, ou pire. Mais ce n'était pas parce qu'elle appartenait à son passé que James ne l'appréciait pas ou bien qu'il n'allait pas être poli avec elle comme avec n'importe quelle jeune femme un soir en boîte de nuit. Mais plus spécialement pour elle, c'est pour cela qu'il s'empressa d'ajouter :

« Enfin, je t'offre un verre ? »

Quoi de plus banal et de plus normal que cette phrase. Oui, sauf que James mit sa main à la poche, et sortit un sachet en plastique avec deux petites pilules dedans. Ses deux dernières ecstas de la journée. Il avait choisi d'en partager une avec Styx, en souvenir du passé. Il lui adressa un sourire malicieux, comme un sourire de défi. Cette nuit était loin d'être finie...


Si ça me plaisait pas, je répondrais pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 2:12


    Styx n'était pas attachée plus que ça à James. Il avait juste vécu des galères identiques aux siennes, et ça faisait du bien de temps en temps de ne pas lire de la pitié dans les yeux des gens. Et une chose était sûre, alors lui, c'était que même si ils se seraient revus dans dix ans, elle n'en aurait jamais vu dans son regard. Et ça lui plaisait, d'une certaine manière. Il ne la jugeait pas, la regardait comme une personne normale. Cool. Mais rien de plus. Elle s'était interdit depuis bien longtemps de ressentir quoique ce soit pour quelqu'un. Tous ces sentiments n'apportaient que les emmerdes, et elle n'en avait pas besoin de plus en ce moment.

      « Bah on va dire que je t'avais un peu... pas vu. T'as pas vraiment changé pourtant... »


    Elle baissa les yeux, regardant ses jambes, le bout de tissu qui recouvrait son corps, puis le visage de James. Lui non plus, n'avait pas changé. Quoique. Il avait l'air plus sain, et les cernes qui soulignaient ses yeux autrefois avaient disparus. Depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, Sia avait perdu cinq kilos, mais rien de catastrophique. On ne remarquait même plus sa silhouette décharnée, elle semblait lui aller à ravir. Elle se demanda, bien que ce ne soit pas dans ses habitudes, de quoi elle devait avoir l'air à côté de lui. D'une junkie, sans aucun doute.

      « Enfin, je t'offre un verre ? »


    Elle observa ses doigts glisser dans la poche de son jean et en faire ressortir un fin plastique qui contenait deux petites pilules colorées. Elle se surprit à sourire - pas à pleines dents, mais c'était un sourire quand même - en le regardant. Dieu qu'elle détestait ces conneries. Ça vous faisait planer pendant quelques heures, oublier vos soucis, pour vous replonger dedans aussi vite. Mais c'était quelques instants de bonheur et d'insouciance, et Styx ne disait jamais non à ça.



      « Je suis presque bourrée, bientôt défoncée, et je risque de faire un peu n'importe quoi si je prends ça. Alors si il se passe quelque chose d'humiliant, tu promets de ne jamais me raconter ? »


Dernière édition par Styx Y. Stevenson le Mar 18 Aoû - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 2:25

« Je suis presque bourrée, bientôt défoncée, et je risque de faire un peu n'importe quoi si je prends ça. Alors si il se passe quelque chose d'humiliant, tu promets de ne jamais me raconter ? » C'était le genre de phrase que n'importe quel pervers dans la boîte aurait aimé entendre, et s'en serait suivi des mésaventures pour Styx. Seulement James n'était pas ce genre de garçon. Il commanda au serveur deux tequilas, puis regarda attentivement Styx s'asseoir à côté de lui. Effectivement, elle avait l'air plutôt mal en point. Il n'était que deux heures et demi, et elle était déjà dans un état plutôt... avancé. James n'était peut-être plus un junkie car il ne touchait plus à la coke ou à l'héro, mais néanmoins il ne s'arrêtait pas pour autant de fumer une dizaine de joints par jour, et de prendre divers psychotropes en temps de fête, c'est-à-dire une fois par semaine au minimum. Donc, on ne pouvait pas dire qu'il n'était plus un junkie, il était juste maître de ce qu'il prenait, faisait ou vivait. Il avait fait un choix, celui de vivre. Et James voulait maintenant encourager tout le monde à faire ce choix, car même s'il avait eu du mal à vivre pendant deux années entières après son sevrage, la chance lui avait souri au final. Jamais il n'avait perdu espoir, bien qu'il soit quelqu'un de très cynique. Mais pourtant, il s'était toujours persuadé que tout pouvait s'améliorer.
Enfin, revenons-en à ces deux jeunes gens. James déposa la pilule prévue pour Styx, à côté de son verre, et prit la sienne dans le creux de sa main. Il prit son verre dans l'autre main, et attendit que Styx fasse de même. Quand ils furent tout deux dans la même position, il goba la pilule avant d'avaler le shooter cul-sec. Quelle agréable sensation. La montée fut quasi-immédiate, et très vite, James sentit son cerveau s'en aller très loin, et éclata de rire titubant en avant, puis il s'exclama avec euphorie, tout en se levant de son siège :

« Putain ! C'est gééééénial ! Allez viens danser ! »

James n'était pas aussi entreprenant et hystérique d'habitude, mais là, on pouvait déclarer sans s'y tromper qu'il était raide. Il y avait trois phases majeures et inaliénables dans la défonce : la montée, le planage, la descente. James en était à la deuxième, celle qui de loin était la meilleure. Il fallait maintenant espérer que Styx serait dans la même phases.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 2:58


    La tequila, l'ecsta, plus tout ce qu'elle venait de prendre, ça aurait mis bien des personnes K.O. Mais Styx avait l'habitude, c'était sa routine, boire, se défoncer ; ça en devenait même presque chiant, par moment. D'un côté, c'était tout ce qu'elle se sentait capable de faire dans sa situation, périr, alors qu'avec un peu de volonté elle s'en sortirait certainement. Voilà, les espoirs revenaient, les envies d'une vie nouvelle aussi. Cet homme avait un effet qu'elle aurait presque qualifié de négatif tellement il était étrange. Et ça l'agaçait, d'un côté, qu'en dix minutes il soit capable de changer son point de vue rien qu'en la regardant. Oui, vraiment agaçant. Alors, pour chasser toutes ces choses qui allaient lui pourrir sa soirée si elle les laissait entrer dans sa tête, elle avala cul-sec son verre de tequila, accompagné de la petite pilule. Elle pencha légèrement la tête vers l'arrière, fermant les yeux un instant. La sensation de partir ailleurs, sans même respirer. Un bien-être artificiel qui vous envahi, doucement, doucement, puis de plus en plus vite. Lorsque Sia rouvrit les yeux, James n'était plus là, mais en train de gigoter autour d'elle, comme un petit garçon devant un magasin de sucreries. Ça l'aurait plutôt amusé en temps normal, mais là, elle était dans un tout autre état d'esprit. Elle avait cette envie de bouger, de sauter, sans même savoir pourquoi. Alors elle se leva, sans réfléchir, et éclata soudainement de rire en voyant James. Elle tituba légèrement et se rattrapa sur son épaule, manquant de tomber.

      « Wow. On est au paradis, James ! »


    Sa voix tremblait légèrement et ses yeux scintillaient, fixant les lumières colorées de la boîte de nuit. Désormais, c'était elle l'enfant, qui redécouvrait encore et encore la même sensation, sans jamais s'en lasser. Elle tourna lentement sur elle même, comme aux anges, ou tout simplement dans un autre monde. A peine quelques secondes écoulées qu'elle se retourna vivement vers James, toujours aussi souriante,

      « On devrait faire ça touuuut le temps, et ce serait vraiment génial ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 3:15

« Wow. On est au paradis, James ! » Un paradis artificiel alors, un mariage du ciel et de l'enfer. James savait désormais ce dont il avait envie en ce moment même. C'était danser avec Styx à n'en plus finir ! C'est d'ailleurs ce qu'il entreprit, sautillant dans tous les sens au rythme de la musique. D'ailleurs la musique venait de changer pour passer à quelque chose de beaucoup plus... différente. C'était à le genre de musique que James écoutait quand il était totalement perché. Et là, on pouvait dire qu'il l'était. Le rythme obstinant et incessant de la musique lui faisait faire des mouvements aux formes irrationnelles et indescriptibles, et les couleurs au creux de son esprit se pourfendaient en une vague impossible déferlant sur son corps. La drogue avait pris possession de son esprit et de son corps, et l'envoyait dans un monde totalement différent. Son premier retour à la réalité des choses fut la phrase prononcée par Styx. « On devrait faire ça touuuut le temps, et ce serait vraiment génial ! » James n'eut même pas besoin de réfléchir pour lui répondre, dans un moment d'euphorie mais de sincérité totale :

« T'as totalement raison ! C'est trop booooon pour qu'on s'en prive pas ! On devrait se priver de rien du tout ! Faire tout ce qu'on a envie ! On est jeune bordel ! »

James affichait un large sourire, puis se rapprocha de Styx pour danser de manière plus sensuelle et expressive. Il décrivait maintenant des mouvements plus harmonieux, dansant plus près de Sia. Il fut soudain pris d'une envie qu'il savait peu raisonnable. Sia avait toujours été une des filles, vous savez, celles qui sont inaccessibles, car tellement mystérieuses. Et James avait souvent pensé à elle. Trop souvent. Mais l'ecsta lui avait fait oublier tout ça, et il l'embrassa sans même réfléchir à comment elle pourrait réagir, sans même lui donner le temps d'accepter ou non son baiser. Il en avait eu envie sur le moment. Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 3:59


    Rien ne semblait l’arrêter. Elle était là, et dansait d’une manière aussi provocante que sensuelle ; elle ressemblait à une poupée, une poupée de porcelaine pure et intouchable. Le contraire l’attendait dehors, elle le savait. Quoique, en cet instant précis, elle ne pensait plus à rien. Sa tête, son esprit, étaient vidés de toutes émotions et de pensées. Ils étaient partis ailleurs, encore plus loin qu’elle ne pouvait le penser. Et ça lui plaisait, cette sensation de liberté et légèreté. Le monde lui appartenait, ce soir. Les gens bougeaient à une vitesse folle, leurs visages s’illuminant au rythme des projecteurs. Le sol semblait prêt à l’engloutir, mais elle continuait à bouger, à vivre l’instant présent. Les complications s’étaient envolées, sans faire demi-tour. Alors, quand James l’embrassa, sans rien lui demander, elle ne réagit pas. Pas tout de suite, du moins. Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte. Habituellement, et cela aurait été quelqu’un d’autre, elle l’aurait giflé. Sans scrupules. En temps normal, elle serait restée stoïque, et n’aurait pas répondu à son baiser. Parce que, merde, c’était James. Elle le savait, ce baiser ne signifiait absolument rien. Du moins, elle l’espérait. Il semblait avoir fait ça sur le moment, en avoir eu envie. Imprévisible. Ça lui plaisait. Alors, pour toute réponse, alors que ses lèvres s’étaient détachées des siennes, elle se mit à sourire. Que faire d’autre ? Elle ne voulait pas tout gâcher, elle n’était sûre de rien, ce soir. C’était une belle soirée, elle avait retrouvé une connaissance, quelqu’un qu’elle appréciait, même si elle ne l'avouerait pas. Il était devant elle, dansant avec une énergie bien supérieure à la sienne. Mais elle sentait qu'il fallait qu'elle dise quelque chose. N'importe quoi, juste un truc, qui pourrait le faire sourire, lui aussi, et pas à cause de cette putain d'ecsta. Mais Styx était loin d'être douée pour faire sourire les gens ; beaucoup plus pour les énerver et les pousser à bout. Alors, contre toute attente, elle se remit à danser, se collant à lui de la même manière qu'il le faisait. Elle glissa sa tête sur son épaule une nouvelle fois, et espéra qu'il entende ce qu'elle avait à lui dire.

      « Je voudrais me souvenir de cette putain de soirée demain, James. Vraiment. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 17:45

« Je voudrais me souvenir de cette putain de soirée demain, James. Vraiment. » James continua de danser jusqu'à la fin de la musique, si l'on pouvait appeler ça danser. Lorsque la musique s'arrêta, son esprit avait décidé de faire toute autre chose de la soirée. Aussi, il prit Styx par la main, et l'amena jusque au bar. Il demanda au serveur une bouteille de vodka, ainsi qu'une bouteille de téquila. James régla tout, ce qui aurait dû paraître étrange à Styx si elle avait été dans un état normal. Mais quand James la regarda, il n'eut pas énormément de mal à remarquer qu'elle était totalement défoncée. N'importe quel pervers en aurait profité pour l'amener dans sa chambre, de toute manière elle ne se rappellerai sûrement de rien. Ou quelques morceaux de soirées. Après avoir fait ses achats, que James emporta dans un sac plastique, il emmena Sia jusque devant la boîte de nuit. Il sortit une boîte métallique d'une poche de sa veste en jean. Il y avait dedans plusieurs joints déjà roulés. James souffrait d'insomnies chroniques et il occupait la plupart de ses nuits à cela, depuis qu'il avait arrêté de dealer la nuit. Son gagne-pain, c'était d'acheter et de revendre plus cher, et tout cela avait l'air très loin derrière lui. Pourtant, ce n'était pas si loin que ça. Il sortit deux joints et en tendit un à Sia, avant d'en mettre un dans sa bouche. Il alluma le sien, puis tendit son feu à Styx. Il lui adressa un large sourire, sourire sincère avant de dire :

« Ouais ! On va s'éclater jusqu'à ce que le joooooour se lèèèèèèèèève ! »

Tout en achevant sa phrase, il sortit la bouteille de tequila, il réservait l'autre pour plus tard. Il ouvrit lentement le bouchon, pas pour faire patienter Styx, tout simplement parce que son corps ne lui permettait pas d'aller plus vite. Une fois sa tâche accomplie, il prit une gorgée importante, avant de remettre son joint à la bouche pour tirer une grosse taffe. La soirée allait finir en beauté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 20:58


    En une fraction de secondes, elle se retrouva dehors, l'air frais s'engouffrant dans ses poumons. La sensation de liberté qu'elle ressentait jusqu'à maintenant s'estompait, mais elle restait dans un autre monde, complètement différent du sien. Elle ne comprit ce que faisait James que lorsqu'il lui tendit un joint, qu'elle s'empressa de prendre. Un peu plus, un peu moins, elle était arrivée à un stade où on ne voyait plus la différence. Elle leva la tête vers le ciel ; la nuit était pleine et gorgée d'étoiles. Elle trouvait ça beau, ce soir. Tout lui semblait merveilleux, même le clochard au bout de la rue qui mendiait un peu d'espoir. Elle alluma sa nouvelle source de bonheur avec le feu que lui tendait James, et tira sans hésiter dessus. Aussi loin qu'elle se souvenait, Sia avait toujours consommé des drogues dures. Les joints, c'était bien, mais ça ne la transportait pas assez. Elle avait besoin de s'envoler, plus haut que les grattes-ciels. Tout le temps.


      « Ouais ! On va s'éclater jusqu'à ce que le joooooour se lèèèèèèèèève ! »


    Tiens, elle l'avait presque oublié. Sa voix était de plus en plus euphorique. Comment faisait-il ? Un rien le faisait planer, lui. Elle laissa son corps s'écraser contre le mur derrière elle et, dans le geste le plus lent qu'elle eut jamais fait, saisit la bouteille de tequila que tenait James. A moins que ça ne soit de la vodka ? Aucune importance. Elle en avala une gorgée, ou plus, reposa la bouteille à ses pieds et fixa le trottoir. Complètement défiguré par les mégots de cigarettes, les bouchons des bouteilles d'alcool et préservatifs. Charmant. Elle regarda James, qui semblait profiter à fond, et souria de nouveau.

      « Ou jusqu’à ce qu’on vomisse. Merde, je me sens terriblement bien. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 22:31

« Ou jusqu’à ce qu’on vomisse. Merde, je me sens terriblement bien. » Ça, c'était sûr et certain, mais James ne se rendit pas compte tout de suite de ce qu'elle venait de dire. Il s'approcha d'elle pour prendre la bouteille, s'adossant à côté d'elle. Il leva la tête, recevant une brise nocturne en plein visage, le reconnectant doucement à la réalité. L'euphorie de l'ecstasy commençait à retomber doucement, et lentement, et Jim savait qu'il irait revoir son fournisseur pour reprendre de cette marque-ci. Le trip qu'il venait de partager avec Styx avait été des plus formidables et des plus euphoriques depuis ces derniers temps. Ces dernières années, il n'avait pas vraiment eu le temps de profiter de la vie. Profiter du temps qui passe, de ce qu'il vivait d'agréable. Non, ces dernières années, il n'avait eu le temps pour rien. A part pour les mauvaises choses de la vie, les mésaventures qui lui arrivaient sans même qu'il ne les provoque. Mais tout cela, il voulait le chasser de son esprit. Après tout, il n'avait pas revu Sia depuis très longtemps, et il fallait bien qu'il profite du temps passé avec une vieille amie. Non ?
Il saisit doucement la bouteille, puis prit plusieurs gorgées. Il regarda la bouteille, et réalisa qu'il restait moins de la moitié. Enfin, il restait toujours la bouteille de vodka pour finir la soirée, et bien dormir. Dormir ? Y pensait-il en ce moment même, pas à un seul instant. La musique de la boîte de nuit faisait vibrer la porte de sortie, juste à côté de là où Sia et Jim se trouvaient. James regarda sur son portable pour découvrir qu'il était trois heures du matin. Il tira les dernières lattes restantes sur son joint, avant de l'écraser sous la semelle de sa chaussure. Il prit une nouvelle gorgée sur la bouteille, puis interrogea Sia :

« On fait quoi maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mar 18 Aoû - 23:31


    Contrairement à d'habitude, l'atterrissage ne fut pas douloureux. Elle se sentait paisible, reposée ; l'euphorie d'y l'y a quelques minutes s'était doucement évaporée, et ne semblait pas vouloir rebrousser chemin. Styx se laissa glisser le long du mur, comme désemparée. Elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Elle avait peur de faire quelque chose de mal, que cette tranquillité s'envole elle aussi. Alors elle regarda James. Il semblait dans son élément. Pour la deuxième fois de la soirée, elle se demanda de quoi elle devait avoir l'air, à ses côtés. Plus d'une junkie, mais d'une fille complètement perdue. Sans aucun doute.

      « On fait quoi, maintenant ? »


    C'était à elle qu'il lui demandait ça ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Rester ici, attraper froid, et tenter de se réchauffer avec de l'alcool. Partir dans une autre boîte, ou un bar, et continuer à se souler. Mais elle pensait avoir été assez déchirée, ce soir. Elle viderait la bouteille de vodka - elle était assez posée pour pouvoir enfin lire l'étiquette - et s'arrêterait là. Elle n'était pas du genre à dire non, ou a avoir des limites, mais ça suffisait pour ce soir. Elle haussa les épaules, plia ses genoux et enroula ses bras autour de ceux-ci. Sa robe n'était pas des plus chaudes, mais elle n'avait pas prévu tout ça, pas même de revoir James. Mais, comme disait un certain dicton, "le destin fait parfois bien les choses", et elle n'avait pas été contre lui ce soir. Au bout de quelques minutes de profond silence, elle se releva, rajusta sa robe et ramassa du bout des doigts la bouteille de vodka qui traînait sur le trottoir. Elle regarda James et demanda, en désignant la bouteille du doigt :

      « Chez toi, ou chez moi? »


    Et pour la première fois depuis bien longtemps, elle avait prononcée cette phrase sans aucuns sous-entendus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mer 19 Aoû - 0:40

« Chez toi, ou chez moi? » James eut besoin d'un certain temps avant de réaliser qu'elle désignait la bouteille des doigts. Il avait la bouteille de téquila dans sa main, et l'autre était posée par terre, donc il n'avait pas réellement percuté tout de suite ce qu'elle signifiait par cette phrase. James savait que chez lui, c'était aussi chez Carrie, et que débouler à quatre heures du matin sans prévenir complétement torché avec Styx n'était pas nécessairement la meilleure chose à faire au bout de deux jours de collocation dans l'appartement de Carrie. C'était surtout ça la chose la plus importante dans l'histoire, c'était que James considérait avant tout, même s'il participait financièrement à la vie de leur collocation, qu'il était chez Carrie pour une durée non-déterminée. Bien sûr elle lui avait donné des clés avant même qu'ils ne se mettent en collocation, mais néanmoins il ne voulait pas la déranger en plein milieu de la nuit, alors qu'elle avait de grandes chances d'être en train de dormir d'un sommeil profond. Il hésita un instant à l'appeler, mais il savait parfaitement que les choses seraient beaucoup trop confuses dans sa tête pour qu'il ne puisse s'exprimer correctement et lui expliquer le problème qui n'en était pas vraiment un à vrai dire. Après quelques minutes de réflexion intérieur, et deux gorgées de téquila, il répondit alors à Sia :

« Humm... Chez toi ça me paraît mieux, je voudrais pas faire chier ma coloc'. Si ça te dérange pas bien entendu. »

James lui adressa un sourire, avant de reprendre une gorgée pour terminer la bouteille de téquila qu'il jeta dans la poubelle la plus proche de lui. Il commença à marcher, suivant Styx.

Tu crées ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

WOUNDED RHYMES

VICIOUS ADMIN
i'm super sweet sealed
with a kiss.


• âge : 24
• crédit : paweke
• messages : 2250

Your Eighties Side
• relationships:
• what's on your dirty mind ? :
• trash attitude:
60/100  (60/100)
MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx] Mer 19 Aoû - 19:35

    j'archive. (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiss-my-sass.forumactif.org


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: dance all night, or not ? [styx]

Revenir en haut Aller en bas

dance all night, or not ? [styx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KISS MY SASS :: let's just talk shit. :: see you in hell. :: RPs terminés -